Les prestations de propreté en journée

Les prestations de propreté en journée

Depuis 2008, l’idée de réaliser une partie du travail en journée pour les agents de nettoyage et non plus en horaires décalés germe dans les esprits des donneurs d’ordres et de la Fédération des entreprises de propreté (FEP).

Reste à savoir si ce nouveau mode de fonctionnement est bénéfique pour le personnel effectuant le ménage, pour les prestataires ainsi que les salariés travaillant dans les locaux de l’entreprise concernée.

Les inconvénients d’une prestation de nettoyage en journée

Certains donneurs d’ordres mettent en évidence le fait que la productivité des employés de nettoyage serait forcément réduite en travaillant ainsi, les salariés de l’entreprise étant dans les locaux au moment où le ménage est effectué. Aussi, employer des agents la journée entraînerait un surcoût en comparaison avec un travail aux horaires habituels.

De plus, les agents affectés à la propreté ont parfois indiqué qu’ils n’oseraient entrer dans les bureaux afin de les rendre propre si un salarié est présent de peur de le déranger. Les salariés ont quant à eux signalé le fait qu’ils craignaient d’être dérangés dans leur travail par le bruit occasionné (notamment celui de l’aspirateur) ou par des sols glissants.

Les avantages du travail de nettoyage en journée

Les côtés bénéfiques des prestations de propreté sur la journée se font sentir en premier lieu auprès du personnel de nettoyage mais aussi du côté des entreprises.

Pour les agents de nettoyage

Adopter ce type de fonctionnement permettrait aux agents de nettoyage d’améliorer des conditions de travail déjà difficiles et de ne plus travailler tôt le matin et/ou tard le soir. Aussi, le temps de travail ne serait plus fragmenté avec par exemple la mise en place de journées de travail s’étalant de 7 heures à 12 heures ou de 13 heures à 19 heures. Le travail à temps partiel serait également réduit.

entretien bureaux

De tels horaires seraient moins contraignants pour les agents de propreté : la fatigue due à des horaires décalés serait réduite. Aussi, leur vie sociale serait améliorée : le personnel de nettoyage serait mieux intégré à l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Pour les employés ayant des enfants, la question de la garde des enfants pendant leur temps de travail serait facilitée.

Ils pourront également utiliser plus fréquemment les transports en commun, ce qui est peu le cas lorsque le travail s’effectue de nuit.

Pour les entreprises concernées

Les avantages du côté des entreprises sont multiples : en premier lieu, adopter cette prestation permettrait aux prestataires de voir le ménage fait par le personnel et d’apprécier sa qualité. De plus, cela pourrait mener à une meilleure adaptation des besoins en fonction des entreprises ainsi que des locaux assurés d’un bon niveau de propreté tout au long de la journée.

Pour atténuer le surcoût qu’engendrerait ce genre d’embauche, les prestataires ont proposé d’associer le travail de ménage à d’autres tâches de services comme par exemple distribuer le courrier des entreprises ou remplacer les cartouches des photocopieuses.

travail en journée entreprise

La mise en place d’horaires moins pénibles assurerait un recrutement moins pénible dans ce secteur où l’embauche est difficile.

Nettoyer les entreprises la journée permettrait enfin une économie d’énergie dans les entreprises : l’éclairage des locaux serait moindre si le ménage était effectué de jour.

Des tests grandeur nature

Ce type de prestation a été testé dans plusieurs grandes entreprises telles que L’Oréal, Air Liquide Santé Domicile ou encore Nestlé. Depuis 2009, la Maison de l’emploi de la métropole nantaise défend ce mode de travail.

En 2013, l’État s’est engagé à développer le travail de propreté sur la journée. Les villes de Rennes et Brest expérimentent cette méthode depuis 2012, qui est également testée depuis 2014 par d’autres villes comme Caen, Poitiers ou Marseille.

La grande majorité du personnel de nettoyage employé en journée se dit satisfaite par ce nouveau mode de travail.

Sources :

Laissez un commentaire